Pour la création de 500 000 emplois Imprimer Envoyer
Vendredi, 01 Février 2013 10:39

Le projet d'implantation de la zone franche des Palmiers S.A a abouti. Etalée sur près de quatre hectares de terre à Thorland, commune de Carrefour, la zone franche des Palmiers S.A accueillera, sous peu, son premier locataire, la société Yu Jin Apparel, pour la sous-traitance des matières premières dans le secteur de l'assemblage. Ainsi, une convention de location a été signée, samedi 26 janvier 2013, entre son concessionnaire Alain Villard et H. M. JE, président de la société Yu Jin Apparel CO. Ltd. A partir de ce projet ambitieux, le gouvernement projette de créer plus de 2 500 emplois directs.

 

Le Concessionnaire de la Zone franche des Palmiers, Alain Villard et le président de la Société Yu Jin Apparel, H. M. JE procédent à la signature de la convention


Le projet du gouvernement relatif à l'implantation d'une zone franche dans la commune de Carrefour est bel et bien concrétisé. Deux bâtiments modulaires et industriels mesurant respectivement 7 000 et 7 400 mètres carrés se trouvent déjà dans l'espace réservé à ce projet. Chacun de ces bâtiments dispose d'aires de services individuels intégrées. Toutefois, d'autres commodités prévues dans le cadre de ce projet manquent encore à cette zone franche dont les infrastructures sanitaires, les bureaux administratifs, les salles de machines, le bureaux de la douane et de la direction des zones franches. En outre, un réfectoire, un dispensaire et un centre sportif sont prévus par les responsables de ce projet qui inclut également la mise en place d'un parc industriel. Précisons que le montant total de ce projet est évalué à 8,5 millions de dollars américains. Entre-temps, le locataire de la zone franche des Palmiers S.A est déjà connu. C'est la Société Yu Jin Apparel de la Corée qui va procéder à la sous-traitance des matières premières dans le secteur de l'assemblage. « Cette convention de location a été signée pour une durée de dix ans. Cette compagnie va évoluer dans le domaine textile. Elle va importer des tissus afin de les transformer en produits finis.

A noter que la loi Hope, votée par le Congrès américain, est l'une des raisons qui ont incité cette compagnie à venir s'installer dans le pays. Pour ce qui concerne le montant du contrat, une entente a été trouvée pour quatre dollars le pied carré », a indiqué le concessionnaire de la zone franche des Palmiers S.A, Alain Villard estimant que la compagnie prendra deux ou trois mois avant de lancer ses opérations.

Pour sa part, le directeur général des zones franches Rode Préval a mis l'accent sur l'importance de cette convention qui va permettre de déboucher sur la création de plus de 2 500 emplois. « Ce projet économique hautement structurant s'inscrit en droite ligne de la stratégie de développement de l'Haïti émergeante à l'horizon 2030, mise en oeuvre par l'administration Martelly-Lamothe.

Cette stratégie vise, à la fois, à diversifier et à industrialiser l'économie haïtienne. A travers elle, le gouvernement s'engage à mettre l'emphase sur l'emploi, un point important dans le programme du chef de l'Etat », a indiqué M. Préval, directeur général des zones franches dans le pays. De son côté, l'agent exécutif intérimaire de Carrefour, Jude Edouard Pierre, n'a pas caché sa satisfaction. « C'est le meilleur cadeau que puisse recevoir la commune de Carrefour qui célèbre cette année son bicentenaire. Je vous rappelle ou informe que la ville de Carrefour a été fondée en 1813 », a-t-il déclaré. « L'ouverture prochaine de cette zone franche est le symbole d'un pays lucide qui est aujourd'hui conscient de ses potentialités. Un pays qui prend en main son destin et transforme ses potentialités en projet concret...

L'investissement engagé ici est un investissement haïtien de l'ordre de 8,5 millions de dollars. Car, la hausse du chômage dans le pays nécessite une mobilisation de moyens indispensables pour y faire face. Encore, cet investissement prouve, une fois de plus, que nous pouvons gagner haut la main la lutte contre le chômage », a avancé Luc Especa, directeur général du ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI). A souligner qu'à travers la mise en place de cette zone franche, le gouvernement entend faciliter la création de 500 000 emplois. Si pour le projet, la réussite est assurée mais pour la zone d'implantation rien n'est encore réalisé. La route facilitant l'accès à la zone franche des Palmiers reste toujours en terre battue.

Le Nouvelliste | Publié le : 2013-01-28

Gérard Jeanty Junior Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



 

Recherche