Lancement de la table sectorielle commerce et industrie Print E-mail

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie a lancé, le vendredi 4 octobre 2013, les travaux de la table sectorielle thématique commerce et industrie, en présence de ses différents partenaires techniques et financiers, de représentants du Gouvernement, du secteur privé et de la société civile. Cette initiative entre dans le cadre de la politique du Gouvernement, à travers le Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH), afin de parvenir à une meilleur efficacité de l’aide externe, en prenant en compte les priorités sectorielles et le cadre de réflexion autour de la mise en œuvre des axes prioritaires définis dans le PSDH (refondation économique, sociale, institutionnel et territoriale).

La perspective de faire d’Haïti un pays émergent d’ici 2030, comme indiqué dans le PSDH, implique la mise en place de nouvelles bases et la création, par les décideurs politiques, d’un environnement macro économique favorable à une croissance économique durable. Et ce, afin de garantir la répartition équitable de richesses, l’émergence d’une société offrant des perspectives d’intégration économique, sociale et politique à tous les citoyens.


Les politiques sectorielles doivent dès lors tenir compte des axes définis dans le PSDH afin de mettre en place des programmes et projets suivant la stratégie globale établie au niveau étatique. Dans cette ligne programatique, la mission du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) est de définir, de formuler et de mettre en œuvre, en partenariat avec les principaux acteurs économiques, les politiques en matière commerciale et industrielle pour accompagner l’entrepreneur, l’investisseur et protéger le consommateur. Ainsi, le MCI doit-il s’appuyer sur les axes économique et institutionnel de manière à mettre en œuvre la programmation telle que définie et dont découlent la mise en place d’une gouvernance active pour parvenir à une croissance économique, l’appui au développement industriel, la modernisation et la dynamisation du secteur des services, le développement de l’emploi durable, et la contribution du MCI au développement et à la mise en œuvre des politiques transversales.

Cela implique pour le MCI de définir un cadre temporel d’exécution des actions et de pouvoir apprécier l’évolution de la mise en œuvre des différents programmes et projets qui en découlent.

Déjà, en novembre 2012, l’État haïtien, afin d’identifier les priorités sectorielles et d’avoir une vue d’ensemble sur les programmes et projets en lien avec le PSDH, avait mis en place un nouveau Cadre de Coordination de l’Aide Externe au Développement dont le mandat est de faciliter les échanges intersectoriels et la remontée des informations provenant des structures de réflexion vers l’entité de programmation de l’Aide au Développement d’Haiti.